Se connecter
Demander une démo

Taux d’ouverture emailing : 5 astuces pour l’améliorer

Taux d'ouverture emailing 5 astuces pour l'améliorer

Concevoir un emailing, c’est bien, mais faire en sorte qu’il soit ouvert et qu’il atteigne son public cible, c’est encore mieux.

Dans le monde dynamique du marketing digital, les campagnes d’emailing sont un pilier essentiel pour atteindre votre audience cible et stimuler l’engagement. Dans cet article, nous allons explorer ce qu’est le taux d’ouverture emailing, ce qui constitue un bon taux d’ouverture, et vous fournir des astuces pratiques pour améliorer cette métrique cruciale.

 

Définition du taux d’ouverture emailing

Taux d’ouverture (%) = nombre d’ouvertures de l’email / nombre d’emails délivrés *100

Le taux d’ouverture emailing représente le pourcentage d’emails ouverts par rapport au nombre total d’emails envoyés dans une campagne. C’est un indicateur clé qui mesure la performance de vos campagnes emailing ainsi que l’engagement de votre audience.

 

Qu’est-ce qu’un bon taux d’ouverture ?

Un bon taux d’ouverture varie selon le domaine, la taille de votre liste de diffusion et d’autres facteurs spécifiques à votre entreprise.

Mais également du type d’emailing.

Une newsletter obtiendra naturellement un taux d’ouverture supérieur à celui d’un emailing commercial car les abonnés se sont inscrits de leur plein gré et s’attendent à vous voir dans leurs boîtes mail.

En général, un taux d’ouverture honorable se situerait entre 15 et 25%. Mais vous pouvez trouver le taux d’ouverture emailing moyen par secteur ou domaine d’activité afin de vous situer. Cependant, un taux d’ouverture supérieur à 20% est considéré comme respectable, tandis qu’un taux d’ouverture dépassant 30% est souvent considéré comme excellent.

 

Nos astuces pour améliorer votre taux d’ouverture emailing

Astuce n°1 : un objet d’email et un pré-header accrocheurs

L’indispensable ! Vos contacts les verront en premier. Le pré-header, c’est ce petit texte que vous pouvez ajouter comme aperçu du mail. Il apparaît sous l’objet dans votre boîte mail.

Définitions Objet expéditeur pré-header Geolid

Leur objectif ? Retenir l’attention de vos contacts en quelques secondes ! Ils doivent avoir besoin de connaître ce qui se cache derrière cet email. Ces deux caractéristiques représentent un enjeu énorme dans votre taux d’ouverture emailing (64 % des utilisateurs prennent une décision d’ouvrir les e-mails en se basant sur les lignes d’objet d’après Barrilliance, 2021).

Nos conseils pour un objet efficace : 

  • Utilisez des émojis pour capter l’attention 👀
  • Évitez les mots à connotation promotionnelle : « 100% gratuit », « offre spéciale », « urgent », vous risqueriez d’être classé comme indésirable
  • Allez à l’essentiel : votre objet doit être court pour susciter l’intérêt du contact mais aussi pour ne pas être coupé à l’affichage (en moyenne entre 50 et 60 caractères)
  • Personnalisez-le : insérez directement le prénom du destinataire pour lui donner envie de cliquer ou adaptez-le à votre cible en utilisant des mots qui lui sont propres pour attirer son attention.

Nos conseils pour un pré-header accrocheur : 

  • Évitez de copier-coller votre objet : le pré-header doit le compléter
  • Misez sur le teasing ou l’appel à l’action pour réveiller la curiosité de vos contacts
  • Ne pas s’étendre : tout comme l’objet, votre pré-header risquerait d’être coupé
  • Personnalisez !

Comme de nombreux marketeurs, n’hésitez pas à utiliser l’IA pour vos campagnes emailing. Elle pourra vous sauver de la page blanche si l’inspiration n’est pas au rendez-vous !

 

Astuce n°2 : être régulier et choisir le bon timing

En choisissant la régularité dans vos envois, vous deviendrez un véritable rendez-vous attendu par vos contacts. De cette manière, ils attendront vos emails et ne se sentiront pas “spammés” par vos communications. Cela vous permettra de les fidéliser. Que vous ayez un rythme hebdomadaire ou mensuel, il est important de choisir un jour et une heure d’envoi à respecter.

Par exemple, chez Geolid les contacts reçoivent toutes les actualités du marketing local le premier jeudi de chaque mois à 13h45.

Il existe de nombreuses études sur l’emailing permettant de définir le jour et l’heure les plus propices. D’après nos recherches, le mardi et le jeudi sont les jours privilégiés pour envoyer vos emails marketing, mais cela dépendra de votre cible et de votre secteur d’activité, il est donc important de tester différents timings sur vos audiences et d’adapter ces recommandations à vos performances. Pour l’heure, l’envoi entre 10h et 11h est celui qui fonctionne le mieux d’après plusieurs études. La pause déjeuner, de 12h à 14h, est également un excellent moment pour faire partir vos communications.

 

✉ La newsletter Geolid   Recevez une fois par mois les dernières tendances et les meilleures pratiques du Marketing Local.

 

Astuce n°3 : bien choisir le nom de l’expéditeur

Tout comme l’objet et le pré-header, votre nom d’expéditeur est visible au premier coup d’œil dans la boîte mail. Avant toute chose, vous devez choisir si vous envoyez l’email au nom de votre marque ou au nom d’un employé de votre entreprise.

Préférez-vous ouvrir un emailing dont le nom de l’expéditeur serait « Entreprise X », ou « Margaux ou Louis, de l’entreprise X » ?

Choisir d’envoyer le mail au nom d’une personne permettra de créer une proximité avec le destinataire et de renforcer sa confiance.

Vous pouvez envoyer le mail au nom de la marque si vous communiquez sur vos produits ou services. En revanche, cela pourrait être perçu comme du spam ou de publicité et affecter votre taux d’ouverture emailing.

Le détail qui fait la différence : éviter d’utiliser des adresses no-reply en expéditeur. Cela enlève l’aspect humain de votre communication et vos contacts ne pourront pas vous contacter s’ils en ont besoin.

 

Astuce n°4 : segmenter les contacts

Ce qui nous intéresse : envoyer le bon message aux bonnes personnes. Si votre cible n’est pas correctement définie, vos communications ne l’atteindront pas dans sa totalité.

Envoyer exactement le même message à toute votre base de contacts (prospects, clients, etc.), accroît le risque d’en perdre certains à cause de la non-pertinence du contenu. Ils finiront par ne plus ouvrir vos emails.

Comprenez votre cible et ses besoins afin de pouvoir lui offrir un contenu approprié répondant à ses attentes.

Veillez également à nettoyer votre base de données ! Supprimer des adresses inactives ne pourra qu’augmenter votre taux d’ouverture emailing.

 

Astuce n°5 : tester et analyser les résultats

Il est important de noter que les destinataires ouvrent leurs mails tout au long de la journée. Dans les transports, avant de démarrer leur journée, après la pause déjeuner, à la fin de leur journée de travail… Il est donc essentiel de faire des tests pour déterminer ce qui fonctionne le mieux avec votre audience.

Un taux d’ouverture élevé montre que les premiers éléments visibles de votre emailing (l’objet, le pré-header et le nom de l’expéditeur) captent l’attention de votre cible et que le rythme d’envoi ne les sature pas. Il est également important de suivre le taux de clic pour vous assurer que le contenu offert à vos destinataires est pertinent.

 

Pour aller plus loin et optimiser votre présence en ligne pour attirer les consommateurs dans vos points de vente, c’est par ici 👇

Nouveau call-to-action

par
Sarah
Stratégie marketing local

Ces articles pourraient vous intéresser

Local Insights l'actualité marketing local - Mai 2024
Stratégie marketing local
02 mai 2024 - 4 min
Local Insights : l’actualité marketing local – Mai 2024
Taux de clic emailing 4 astuces pour l'améliorer
Stratégie marketing local
25 avril 2024 - 4 min
Taux de clic emailing : 4 astuces pour l’améliorer
8 conseils pour réussir sa campagne SMS marketing Geolid
Stratégie marketing local
11 avril 2024 - 6 min
8 conseils pour réussir sa campagne SMS marketing